Workshop international commun

L'institut d'Urbanisme et l'Institut d'Etudes Politiques de Grenoble organisent cette semaine  leur premier workshop international commun qui s'intitule : "To make a place :  formes et enjeux de l’habitat précaire des migrants à Grenoble".

Ce workshop international explorera les formes et enjeux de l’habitat précaire des personnes issues des migrations dans l’agglomération grenobloise.
Le principal objectif sera de produire une enquête interdisciplinaire vouée à produire des propositions de transformation spatiale, politique et économique des différents sites explorés afin de contribuer aux réflexions des acteurs locaux (partenaires du travail) sur l’amélioration concrète des conditions de vie des personnes issues des migrations vivant dans une condition de précarité.

Les deux questions qui seront abordées dans l’enquête concernent :
  • la dimension internationale,
  • la dimension locale des lieux d’habitat précaire.

Analyse des dimensions territoriales

Pour ce qui concerne la dimension internationale, l’analyse visera à comprendre le « cosmopolitisme ordinaire »  des personnes issues de migrations et la manière dont leurs parcours de vie influence les manières d’habiter.
Cette analyse aura l’objectif de décloisonner le regard et de revaloriser les potentialités économiques et culturelles des situations de migration.

La dimension locale sera abordée à partir des espaces de rencontre et de leur gestion dans le cadre de situations d’hébergement.
À ce titre les participants étudieront les aspects concrets des usages et de l’organisation des espaces de cohabitation, ainsi que les relations entre acteurs.
L’analyse des atouts et difficultés de la gestion du « commun » et de la « médiation » permettront de penser la question de la transformation de l’habitat de manière plus large et au delà de la conception du logement. 

Une attention particulière sera donnée au dialogue avec les acteurs locaux, surtout associatifs, et à la possibilité de contribuer au débat sur l’accueil des migrants à Grenoble.