Cité des Territoires

L’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine (IUGA) s’appuie sur la riche histoire de ses deux Instituts fondateurs : l’Institut de Géographie Alpine (IGA) et l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (IUG).

 

L’Institut de Géographie Alpine était l’unité de formation et de recherche de géographie de l’Université Joseph Fourier. L’IGA a été fondé en 1907 par Raoul Blanchard, géographe français spécialisé dans l’étude des Alpes et de la géographie du Québec. L’IGA a connu plusieurs adresses : d’abord installé au centre-ville de Grenoble (dans les locaux de l’évêché), il a déménagé dans les années 1960 sur la colline de la Bastille (massif de la Chartreuse), puis en 2001 à son emplacement actuel : la Cité des Territoires.
Les directeurs successifs de l’IGA ont été : Georges Bocquet, Bernard Debarbieux, John Tuppen, Grégoire Feyt, Hervé Gumuchian, Emmanuel Roux, Marie-Christine Fourny, à nouveau John Tuppen, Luc Gwiazdzinski, et Philippe Bourdeau.

De création plus récente que l’IGA, l’Institut d’Urbanisme de Grenoble était l’unité de formation et de recherche d’urbanisme de l’Université Pierre-Mendès-France. En 1969, alors Unité d’Enseignement et de Recherche « Urbanisation Aménagement », l’IUG est né de la confluence de plusieurs facteurs : l’effervescence de mai 1968, l’élection en 1965 d’une équipe municipale dirigée par Hubert Dubedout qui devait restructurer la ville pour accueillir les Jeux Olympiques en 1968, et une remise en cause de la politique urbaine de l’Etat. Avant son implantation actuelle à la Cité des Territoires, en 2000, les locaux de l’IUG étaient situés au centre-ville de Grenoble (rue Lesdiguière).
Les directeurs successifs de l’IUG ont été : Jean Verlhac, Christian Lacroix, A. Ferrand, à nouveau Christian Lacroix, A. Casalis, Alain Motte, Jan Tucny, Bernard Pouyet, Gilles Novarina, Marcus Zepf, et Jean-Michel Roux.